Akhbarona Aljalia / Bouchaib El Bazi

Sous un porche d’immeuble, dans le métro, sur le trottoir… Ils sont des milliers des sans papiers, à Bruxelles à passer leurs journées dans la rue.
Leur principale préoccupation, c’est trouver de quoi manger et un endroit où dormir au chaud, la nuit : centres d’hébergement pour les sans-abri, gymnases ou écoles aménagés en période de grand froid, petites chambres d’hôtel sans salle de bains, ou, dans le meilleur des cas, canapé-lit d’un ami ou d’un cousin… Mais parfois, ils dorment dans la rue.

Pourquoi sont-ils dans cette situation ?

Certains ont rêvé de trouver une meilleure vie et n’ayant pas réussi à en retrouver, ils se sont retrouvés sans le sou.
D’autres avaient une famille et, du jour au lendemain, ont voyagé, et ont pris le risque pour réussir une vie en Europe, mais ils sont devenus très malheureux et se sont, petit à petit, déconnectés de la société.

Pour les Sans papiers en hiver, le quotidien est encore plus dur. Ce sont les premières victimes du froid, et on estime qu’un Sans papiers décède chaque jour en Belgique !

En attendant, si tu croises un sans-abri et s’il a l’air malade ou dort dehors alors qu’il fait froid, tu peux prévenir les secours en téléphonant au 112 , c’est gratuit.

Akhbarona Aljalia / El Bouchaib El Bazi