Le 28 février prochain, cela fera exactement dix ans que Geneviève Lhermitte a égorgé ses cinq enfants dans la maison familiale de Nivelles. Dix ans que Bouchaïb Moqadem, le père, pleure Yasmine (15 ans), Nora (12 ans), Myriam (10 ans), Mina (7 ans) et Mehdi (3 ans). Pour ce douloureux anniversaire, il va faire un don à un orphelinat près d’Agadir, « Nos Anges ».
Chaque année à cette époque, Bouchaïb Moqadem se rend au Maroc pour se recueillir sur la tombe de ses cinq enfants assassinés. Yasmine, ses trois sœurs et son petit frère ont tous les cinq été enterrés dans le cimetière d’Agadir, la ville natale de Bouchaïb. La maison familiale des Moqadem s’y trouve toujours et c’est là que Bouchaïb va se réfugier quand il quitte Etterbeek. Agadir, c’est aussi l’endroit où il emmenait ses enfants et sa femme Geneviève Lhermitte lorsqu’ils partaient en vacances. Ils descendaient alors à l’hôtel Al Moggar, au bord de l’océan Atlantique, où les petits participaient aux activités du club.